Pourquoi les adultes ont-ils besoin de jouer ?

Home » Pourquoi les adultes ont-ils besoin de jouer ? » Autres » Pourquoi les adultes ont-ils besoin de jouer ?

Les parcs à thème ne cessent de se multiplier. Chaque mois, un nouveau jeu vidéo fait fureur sur la toile. Les jeux de rôle sont créés en grandeur nature. Les jeux télévisés sont toujours plus nombreux. Depuis maintenant plus de dix ans, les jeux ne cessent de gagner du terrain dans notre vie quotidienne. Ils n’ont pas seulement conquis les magasins et les chambres d’enfant. Désormais, ils s’invitent partout. Si autrefois, jouer aux jeux en ligne et aux jeux vidéo était considéré comme abrutissant, aujourd’hui, les scientifiques affirment que jouer augmenterait les capacités cognitives d’une personne.

Les jeux sont stimulants pour le cerveau

Depuis que les chercheurs ont découvert les fonctionnalités de la « plasticité cérébrale », ils affirment que l’environnement a une certaine influence sur les connexions synaptiques du cerveau. Par exemple, lorsqu’une personne joue souvent au jeu vidéo, son organisme est exposé à un environnement visuel répétitif. Sur le long terme, cela peut avoir des conséquences sur les processus cognitifs en charge de traiter l’environnement dont il est question. Les performances visuelles des joueurs sont impressionnantes par rapport à ceux de non-joueurs. Leurs yeux se fatiguent moins rapidement. Ils arrivent à appréhender plusieurs cibles d’un simple coup d’œil.
Les personnes considérant leur métier comme un jeu sont plus compétentes et plus performantes. Elles sont plus heureuses. Elles se concentrent mieux et sont plus productives. Selon les psychologues, l’idée selon laquelle les adultes devraient demeurer des êtres sérieux et sans émotion pendant le travail doit être supprimée. Une personne est plus créative lorsqu’elle s’amuse. Jouer à des jeux ne fait pas régresser une personne. Au contraire, cela améliore ses capacités. Jouer permet de diffuser de l’énergie positive. Les jeux développent les capacités de raisonnement, d’imagination, de réflexion et l’adresse physique.

Jeux, comprendre leur fonction psychologique

Les différentes catégories de jeux correspondent à une fonction psychologique déterminée. Les psychologues les ont classés en quatre à savoir : « agôn », « alea », « mimicry », et « ilinx ».
• Les jeux de compétition
Les jeux de compétitions également appelés « agôn » regroupent les jeux de courses, le foot, les jeux vidéo interactifs, le billard… Ce type de jeux permet à une personne de puiser dans ses ressources face à un environnement dans lequel tous partent à égalité. Ces jeux favorisent le dépassement et la confiance en soi. Ils provoquent également une certaine valorisation de soi.
• Les jeux de hasard
Les jeux de hasard ou « alea » englobent les jeux de carte, de roulette, de loterie et de dés. Ces jeux sont projectifs, permettent de lâcher-prise et de rêver. Ils obligent aussi à accepter une situation, car on peut tout perdre à tout moment. Ils suppriment enfin les inégalités, car la chance est la même pour chaque joueur. Soyez quand même sur vos gardes, car, comme expliqué ici, il peut quand même y à avoir des arnaques dans ces types de jeu.
• Les simulacres
Le simulacre ou « mimicry » comprend les jeux de rôle grandeur nature, les carnavals, les jeux vidéo, d’aventure, les théâtres et les masques). Ces jeux permettent de se mettre dans la peau d’une autre de manière à mieux libérer sa personnalité.
• Les vertiges
Les jeux de vertige ou « Ilinx » regroupent les manèges que l’on retrouve dans les fêtes foraines, la voltige et le ski. Ces jeux permettent de réveiller l’esprit compétitif et le dépassement de soi. Ils éveillent également la personnalité et font parfois oublier la réalité.

Leave a Comment